SEMCreated with Sketch.

Acheter une maison : les points de vigilance

L’achat d’une maison est toujours un moment important où se mêlent doutes, euphorie et parfois stress. C’est pourquoi, il est primordial de se poser les bonnes questions en amont et de vérifier plusieurs points.
Acheter une maison : les points de vigilance

L’achat d’une maison est toujours un moment important où se mêlent doutes, euphorie et parfois stress. C’est pourquoi, il est primordial de se poser les bonnes questions en amont et de vérifier plusieurs points

En France, entre particuliers, et dans l’ancien, on achète le bien en l’état, c’est-à-dire tel qu’on l’a vu et visité, sans recours possible contre le vendeur, sauf si vous prouvez qu’il vous a caché des choses sciemment.

Avant la visite de la maison, n’hésitez donc pas à consulter votre notaire pour checker avec lui les questions incontournables à poser ainsi que les points à vérifier.

Visitez le bien au moins deux fois à différents moments de la journée. Visitez toutes les pièces comprises dans la vente, comme le garage, les combles, la cave. Examinez de près les murs et les sols pour traquer les éventuelles fissures, traces d’humidité ou encore fuites d’eau. Renseignez-vous sur l’isolation du logement : les fenêtres et le toit sont-ils en bon état ? Etudiez aussi la ventilation du logement, l’état de la plomberie et du tableau électrique. Renseignez-vous sur l’état de la chaudière, le nombre et le type de radiateurs et leur emplacement. 

Pour cet audit technique, n’hésitez pas à vous faire accompagner par un expert de confiance : par exemple un entrepreneur de travaux ou un architecte. 

Tous ces points doivent absolument être indiqués à votre notaire. Il pourra demander d’éventuelles pièces complémentaires au vendeur et affiner son analyse juridique.  

Les vérifications juridiques incontournables : le rôle essentiel du notaire

Le rôle de votre notaire est très important. Il assure la sécurité juridique de l’opération et vous accompagne tout au long du processus de vente.

Il s’assure que le vendeur est bien propriétaire du logement et met fin à une éventuelle hypothèque. 

Votre notaire regarde également si la maison se situe dans un lotissement ou une copropriété. En effet, en cas de vente d’un logement en copropriété, certains documents doivent vous être remis. 

Si la maison a fait l’objet de travaux, comme l’aménagement de combles ou la construction d’une véranda, votre notaire vérifie qu’ils ont été réalisés conformément aux règles d’urbanisme de la ville. Il demande au propriétaire les autorisations administratives, les factures de travaux et les attestations d’assurance des entrepreneurs. 

Votre notaire analyse aussi les documents d’urbanisme. Il regarde s’il existe des servitudes qui pourraient déprécier la valeur du bien. Une servitude étant une contrainte qui s'impose au propriétaire d'un bien comme un droit de passage sur son terrain ou un emplacement réservé par la commune.

Si la maison est raccordée au réseau collectif d’assainissement, votre notaire s’assure que l’installation est bien conforme. A défaut, il s'agira de réaliser des travaux à votre charge. Sachez que de nombreuses communes du Grand Paris l’exigent. 

Nos derniers conseils : 

1.    Pendant les visites, munissez-vous d’une Check List pour ne rien oublier, 
2.   Et n’hésitez pas à solliciter votre notaire avant même de signer votre offre. Si vous avez des questions d’ordre juridique ou technique, il saura vous conseiller et vous accompagner dans votre projet de vie.